Le fléau. Tome 2

Auteur : Stephen King

Résumé :
Il a suffi que l’ordinateur d’un laboratoire ultra-secret de l’armée américaine fasse une erreur d’une nanoseconde pour que la chaîne de la mort se mette en marche. Le Fléau, inexorablement, se répand sur l’Amérique et, de New York à Los Angeles, transforme un bel été en cauchemar. Avec un taux de contamination de 99,4 %.
Dans ce monde d’apocalypse émerge alors une poignée de survivants hallucinés. Ils ne se connaissent pas, pourtant chacun veut rejoindre celle que, dans leurs rêves, ils appellent Mère Abigaël : une vieille Noire de cent huit ans dont dépend leur salut commun. Mais ils savent aussi que sur cette terre dévastée rôde l’Homme sans visage, l’Homme Noir aux étranges pouvoirs, Randall Flagg. L’incarnation des fantasmes les plus diaboliques, destinée à régner sur ce monde nouveau.
C’est la fin des Temps, et le dernier combat entre le Bien et le Mal peut commencer.

Mon avis : Je suis assez partagée sur cette deuxième partie. Le premier tome était assez lent, notamment sur la mise en places des différents protagonistes et sur l’avancée de l’histoire en général mais il ne m’avait pas semblé long pour autant.

Ce n’est pas le cas pour celui-ci que j’ai eu plus de mal à terminer. Et pourtant, j’ai vraiment bien aimé le roman en général. Quand j’ai commencé ce tome, j’ai eu beaucoup de mal à m’y retrouver dans les personnages, d’autant plus que de nouveaux ont également fait leur apparition.

Il y a un manque de rythme assez dommage dans cette deuxième partie. On se concentre sur plusieurs groupes mais leurs histoires sont trop espacées. On prend ses marques dans une ville, et puis soudain, on fait un bond en arrière de quelques semaines pour nous expliquer ce qui est arrivé à d’autres personnes.

Mais en même temps, j’ai vraiment accroché à l’histoire, j’ai aimé découvrir l’Homme en noir, j’ai apprécié les touches écologiques, et surtout, le monde post-apo décrit m’a semblé très crédibles, tant dans la déconstruction que dans la reconstruction de la société.

Bref, du bon Stephen King mais il ne sera pas dans mes préférés.

Ma note : 15

Catégorie défi lecture : 53 – Un livre dont le thème principal est le paranormal/inexpliqué

Autre catégorie possible : 3, 14, 28, 43, 47, 57, 77, 89, 97 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s